Packard Caribbean 1956

119 000 €
  • Kilométrage
    12 141 km
  • Transmission
    Automatique
  • Motorisation
    374ci V8
  • Référence
    #19175613

Le style des années 1950 était abondant ; une époque où de réelles idées de studio de design se concrétisaient dans le produit final. Le Packard Caribbean a été introduit en 1953 comme le modèle convertible haut de gamme, construit exclusivement en quantités limitées, entièrement équipé et coûteux ! Choisir un Packard au lieu d’une Cadillac Eldorado coûtait 1200 $ de plus. Seulement 750 exemplaires ont été fabriqués la première année, avec encore moins les années suivantes. Tardif à adopter l’architecture V8, Packard a introduit son V8 OHV de 352ci en 1955, équipé d’une double carburation à 4 barils pour 275 chevaux ! Encore une fois, toutes les options de puissance étaient standard sur le Caribbean, avec un nouveau système de suspension à barres de torsion avant et arrière auto-nivelant contrôlé électroniquement, accompagné de nouvelles combinaisons de couleurs extérieures tricolores. Seule la climatisation était en option. Pour leur dernière année de production en 1956, la taille du moteur a encore augmenté, atteignant 374ci pour produire 310 chevaux/405 lb-pi de couple, en faisant l’une des voitures de production les plus puissantes de cette année-là ! Unique pour ces derniers modèles, des coussins de siège réversibles en cuir/tissu ajoutaient un niveau de confort ajustable pour tout climat ou simplement selon les préférences personnelles.

Ce Packard Caribbean Convertible de 1956, l’année finale, est fini en blanc Dover, orange Naples et noir Corse avec un intérieur assorti en cuir et tissu blanc, noir et vermillon ! Il est propulsé par son moteur V8 374ci 2x4bbl d’origine produisant 310 chevaux et 405 lb-pi de couple, couplé à une transmission Ultramatic à boutons-poussoirs électroniques et un différentiel arrière Twin-Traction de 3.31 ! Une impressionnante combinaison de puissance qui incluait également une longue liste d’équipements de luxe. Cela comprenait la suspension auto-nivelante Torsion-Level, des vitres électriques, un siège électrique, un toit pliable électrique, une direction assistée, des freins Easomatic à assistance électrique, des roues à rayons en chrome de 15 pouces avec des pneus à flancs blancs radiaux de 235/75R15, des jupes de garde-boue arrière, des lave-glaces, un rétroviseur anti-éblouissement, des vitres teintées, des feux de recul et plus encore ! Particularité de ce modèle, la sellerie réversible. Un côté est en cuir pour une sensation de luxe, et l’opposé en tissu pour plus de confort lors des chaudes journées d’été avec le toit baissé. Il suffit de défaire les coussins et de les retourner à volonté. Seulement 276 Caribbeans ont été produites en 1956, marquant la dernière année où il était possible d’acheter un cabriolet Packard.

Cet exemplaire a bénéficié d’une restauration complète du cadre, de l’intérieur et de l’extérieur. Cela incluait une nouvelle peinture extérieure appliquée professionnellement, un rechromage des garnitures, de nouveaux joints d’étanchéité, une nouvelle sellerie intérieure, de la moquette et un toit convertible avec une doublure de toit appropriée et un couvre-capote assorti. Sous l’ancienne propriété, il a reçu un soin impeccable avec un nouveau jeu complet de joints de moteur, un travail de soupape professionnel, de nouveaux supports moteur, une chaîne de distribution neuve, des bougies/des fils de bougie, et un réglage des carburateurs ; de nouveaux vérins hydrauliques pour le toit convertible ; et de nouveaux pneus à flancs blancs installés en 2020.

Ce véhicule conserve un bloc moteur coulé le 1er décembre 1955 avec le bon numéro de série #56991198, des têtes assorties, des filtres à huile à bain d’huile, des couvre-soupapes en chrome et les bons carburateurs Rochester 4-Jet GM (7009600-avant/ 7009601-arrière), et des étiquettes originales sur l’essieu arrière. Il a été restauré professionnellement et continue de fonctionner à merveille, y compris la suspension auto-nivelante. Il est seulement à noter que l’horloge du tableau de bord et la radio AM d’origine restent non fonctionnelles à ce jour (une antenne fonctionne). C’est une voiture magnifique à tous égards et tout aussi merveilleuse à conduire qu’à exposer. Tout collectionneur potentiel est invité à appeler pour toute question. Les prix de ces voitures ont atteint des sommets incroyables ces dernières années et il semble que le moment soit venu d’agir pour les collectionneurs passionnés de voitures de luxe rares et difficiles à trouver des années 1950. Ces occasions se présentent rarement sur le marché. Merci de votre intérêt !

Le respect de votre vie privée est notre priorité. Vos données personnelles ne seront pas communiquées à des tiers, ni diffusées, ni transférées à l'étranger.

Annonces > Voitures américaines > Packard de collection à vendre