Good Timers

Véhicules de collection à vendre

Les avantages d’une Young Timer

Afin de bien qualifier les différentes formes, tailles, types et même âges de différents véhicules, il y a une liste incroyablement longue de termes pouvant définir une voiture. Parfois, ce vocabulaire divers et varié peut entraîner de la confusion. Par exemple, pour qualifier les différents âges des véhicules, il y a de nombreux termes comme « véhicule de collection » ou « Véhicule ancien » cependant, le vrai mélangeur de pinceaux se trouve dans la différence entre Young et Old Timer.

Qu’est-ce qu’une Young Timer ?

Un mot anglais qui peut littéralement se traduire par “ancienne jeune”. Une voiture est désignée comme une Young Timer lorsqu’elle a entre 15 et 30 ans d’âge. Ceux qui prennent le temps de consulter les médias automobiles anglophones rencontreront aussi le terme “Modern Classic”, une façon de dire que ce sont des modèles anciens mais pas non plus trop anciens.

Pour pouvoir entrer dans cette catégorie, il suffit tout simplement qu’un véhicule ne dépasse pas les 30 ans et soit âgé d’au moins 15 ans. Ainsi, même les camions, les motos et les véhicules avec moteur diesel peuvent être qualifiés de Young Timers. Ce n’est pas un terme qui désigne une qualité rarissime ou spéciale.

Cependant, cette ouverture de la catégorie est souvent débattue. Certaines personnes contestent le fait que, certains modèles, parce qu’ils sont modifiés ne puissent pas être nommés des Young Timers. Cette obligation est, partiellement au moins, compréhensible à cause de l’âge des pièces de la voiture qui, si elles sont remplacées par des plus récentes, ne dateront pas de plus de 15 ans. Le cas est le même pour les modèles de plus de 30 ans pouvant bénéficier du Certificat d’Immatriculation de Collection, ou plutôt qui ne peuvent pas en bénéficier s’ils sont modifiés.

Bien qu’en général, savoir si une voiture est ou n’est pas une Young Timer importe peu, la question se complique aux extrémités de la tranche d’âge. En effet, certains modèles construits au milieu des années 1970, soit il y a plus de 40 ans, sont considérés comme des Young Timers. Il y a en effet une marge de tolérance mais avec le temps, ces modèles situés à la limite seront rapidement exclus du club Young. 

Les désavantages d’une Young Timer

N’étant ni des modèles neufs, ni des modèles anciens, les Young Timers se trouvent dans une situation compliquée sur le marché. En effet, elles ne bénéficient pas des avantages des véhicules modernes ni de ceux des véhicules de collection. 

Dans un premier temps, acheter une voiture récente permet d’avoir toutes les nouvelles technologies pouvant exister à l’intérieur d’une voiture. Au cours de la dernière décennie et un peu plus, les constructeurs automobiles ont développé de nombreux gadgets et systèmes améliorant le confort à bord d’une voiture. Allant de l’intégration Bluetooth, permettant de connecter son téléphone, au système d’info-divertissement et jusqu’à la possibilité de couper l’alimentation des cylindres dans le moteur (start and stop) afin d’améliorer la consommation d’essence, les véhicules neufs présentent des avantages que les Young Timers ne peuvent pas égaler.

De l’autre côté de la tranche d’âge, les Young Timers portent ce nom car elles ne sont pas assez vieilles pour bénéficier de l’immatriculation de collection et en conséquence, de l’assurance de collection. Les modèles de plus de 30 ans peuvent souscrire à une forme d’assurance beaucoup moins chère que la norme. En plus de cette assurance de collection présentant ses avantages financiers, les règles de contrôle technique sont beaucoup plus indulgentes pour les modèles de collection qui doivent être inspectés seulement tous les cinq ans. 

Pour les véhicules de la catégorie Young Timer se rapprochant des 30 ans, la combinaison de technologies anciennes, entraînant une mauvaise fiabilité, avec l’obligation de passer un contrôle technique tous les deux ans peut créer un mélange fatal.

Qu’apportent les Young Timers ?

Bien qu’il y ait des modèles, au sein de la catégorie Young Timers, ayant des réputations de non-fiabilité, la plupart des voitures sorties depuis la fin des années 1980 roulent sans problèmes majeurs. Ainsi, s’acheter une Young Timer permet de s’offrir les mêmes sensations mécaniques qu’un véhicule de collection sans la crainte d’une panne aléatoire. 

Si on oublie rapidement les avantages de maintenance des modèles plus jeunes, les Young Timers comportent tout un ensemble d’aspects positifs que les véritables modèles de collections n’offrent pas. Par exemple, avec des moteurs plus jeunes et bénéficiant des progrès technologiques de l’époque, l’efficacité de ces moteurs est souvent bien meilleure que celle des modèles plus anciens. Non seulement la consommation est alors améliorée mais les Young Timers sont souvent plus performantes que les véhicules de collection. 

Ces meilleures performances viennent du moteur plus puissant mais aussi du châssis. Les techniques de construction des voitures rendues populaires durant les années 1990, comme la monocoque, et l’utilisation de nouveaux matériaux ont eu pour effet de donner des plateformes plus rigides. De plus, des suspension et des freins retravaillés aident à rendre les modèles Young Timer plus maniables que leurs ancêtres de collection. 

Il est vrai qu’en comparant la technologie des Young Timers avec celle des nouveaux modèles sur le marché en ce moment, les véhicules encore plus anciens souffrent. Cependant, dans de nombreux cas, les Young Timers offrent tout ce qu’une personne ordinaire souhaite pour son véhicule. Elles ont souvent la climatisation, le chauffage, un système d’info-divertissement adéquat, et des ordinateurs de bord bien utiles. Il leur manque seulement les petites touches de luxe qui sont devenues standard sur les voitures d’aujourd’hui. On ne trouve jamais une Young Timer avec du chauffage dans l’appui-tête d’un siège pouvant chauffer le cou ou des fonctionnalités auto-pilote, des options que l’on trouve actuellement dans la nouvelle Classe E de Mercedes. 

A l’heure actuelle, la catégorie Young Timer comprend les années 1990 et la première moitié des années 2000. Sans dire pour autant que les voitures venant avant et après cette période ont une esthétique médiocre mais c’est la période ou le design automobile s’est considérablement diversifié. L’homogénéité du design automobile est surtout visible aux Etats-Unis durant les années 1950 et 1960 mais c’est aussi un phénomène qui s’est produit en Europe. Certains types de modèles comme les berlines américaines des années 1950 et les sportives européennes des années 1970 avaient des designs presque indifférenciés. Comme mentionné plus haut, c’est durant la période, que nous appelons actuellement celle des Young Timers, qu’il y eut une véritable diversité dans l’esthétique automobile. Avec le rapide développement d’internet, les marques ont cherché à se distinguer les unes des autres, et quel meilleur moyen pour le faire que par le design ?

Le dernier gros avantage des Young Timers, face aux modèles plus vieux ou même plus récents, c’est leur prix. Bien évidemment, ce point dépend beaucoup de la marque et du modèle en question. Mais en général, les voitures créées entre 1990 et 2005 ont subi la rapide dévalorisation que connaissent la majorité des voitures neuves mais ne sont pas encore devenus des modèles mythiques engendrant des prix à couper le souffle. Dans le cas de certaines voitures comme la Porsche Carrera GT ou la BMW M3 E30, ce n’est pas le cas mais pour les véhicules plus ordinaires, il est intéressant de comparer les prix des véhicules de collection avec leurs équivalents Young Timer. 

Dans tous les cas, l’achat d’une voiture intéressante comme un véhicule de collection ou un Young Timer est une décision bien ciblée. C’est une décision souvent prise par envie pour un modèle en particulier et le fait que ce soit un véhicule plus ou moins récent n’aura aucun impact sur l’achat final.