Good Timers

Véhicules de collection à vendre

VW Combi: L’icône Culturelle

Dans l’histoire automobile, il est difficile de nier le fait que Volkswagen est une référence dans la production de véhicules légendaires. Le VW Combi illustre parfaitement cela car c’est une petite camionnette, faisant camping-car, qui est devenue la mascotte de toute une époque. 

Le développement du VW Combi

Officiellement appelé la Volkswagen Type 2, le VW Combi doit son existence à l’importateur hollandais de VW, Ben Pon. En effet, lors d’une visite à l’usine Volkswagen en 1947 dans le but d’acheter de nouvelles Type 1, le modèle appelé la Coccinelle, il fut intéressé par une création rudimentaire qu’utilisaient les travailleurs pour transporter des pièces détachées. Ce Plattenwagen était construit de manière très simpliste à partir du châssis de la Type 1 et ressemblait à un pick-up avec la cabine placée à l’arrière du véhicule.

Le premier dessin, de ce qui sera plus tard le Combi, fut réalisé le 23 Avril 1947 par Pon mais l’idée fut rapidement abandonnée par la direction de la marque qui avait déjà du mal à satisfaire à la demande de la Coccinelle. Il fallut attendre quelques temps avant que Volkswagen reprenne l’idée de Pon.

Les premiers prototypes du véhicule furent construits sur la même plateforme que la Type 1 mais, avec les tests, il fut décidé que ce châssis n’était pas assez solide pour le projet. Les ingénieurs ont alors construit un châssis en échelle de même longueur que celui de la Type 1. 

Le développement avant la mise en vente ne s’arrête pas au châssis. Les premiers prototypes avaient un coefficient de traînée important (0,75). Le tunnel aérodynamique de l’université de Braunschweig fut alors utilisé pour améliorer l’efficacité aérodynamique du Combi. Suite à plusieurs centaines d’heures de tests, un coefficient plus raisonnable, et même impressionnant, de 0,44 a été atteint.  

Alors que l’idée d’utiliser le châssis de la Type 1 fut abandonnée, VW conserva son moteur. Le petit quatre cylindres boxer refroidi par air fut développé en même temps que le Combi jusque dans les années 1980, moment où l’équipe façonnant le véhicule commença à tester de nouvelles solutions. 

Après tout ce travail de perfectionnement qui dura presque trois ans, la VW Type 2 fit son entrée sur le marché en Novembre 1949 avec un succès presque instantané. 

Les différentes versions du VW Combi

Bien que nous nommons ce véhicule célèbre le VW Combi, ceci est en réalité une grave erreur. Le modèle, en général, s’appelle la Volkswagen Type 2 qui est déclinée en plusieurs styles de carrosserie, dont le Combi. 

Nous utilisons cette nomenclature tout simplement car la version Combi fut la première à être vendue, à côté de la version commerciale. Comme on peut l’imaginer, la Type 2 Commerciale est un fourgon sans vitres latérales. Avec deux rangées de sièges arrières pouvant être facilement enlevés et deux paires de vitres latérales, le Combi tire son nom de l’allemand Kombinationskraftwagen signifiant véhicule multi-usage.

En Mai 1950, soit six mois après la sortie du Type 2, VW lança la Microbus. Cette version diffère du Combi grâce à des sièges plus confortables qui, cependant, ne pouvaient pas être retirés  avec la même facilité. Un an plus tard, le Deluxe Microbus fut introduit avec un toit ouvrant. 

De nombreuses versions, plus rares, ont aussi été créées au fil des années afin de rendre plus simples tous types de travaux. Allant du Type 2 en forme pick-up jusqu’à des variantes construites pour devenir des ambulances, tout le monde pouvait acheter un Combi parfaitement adapté à sa façon de vivre.

Plusieurs générations du VW Combi

Continuons avec la nomenclature du VW Combi car c’est un nom plus compréhensible. Quelques soient les versions du modèle, elles ont toutes suivi la même base au cours de sa vie entre 1949 et l’époque actuelle bien que le nom Type 2 ait disparu il y a presque 30 ans. En effet, après la troisième génération du Combi, VW le renomma le “Transporter” et supprima toutes les différentes versions simplifiant ainsi la gamme.

Pour revenir au début de l’histoire du modèle, la première génération du Type 2, qui est officiellement nommé T1, était en vente entre 1949 et 1967. Cette série est la plus recherchée par les collectionneurs et la façon la plus simple de la reconnaître  c’est la séparation du pare-brise en deux parties. La production du T1 fut arrêtée en 1967 en Allemagne mais, comme c’est souvent le cas pour les modèles VW, elle se poursuivit en Amérique latine jusqu’en 1975. 

Avec le même design simpliste et sympathique, la deuxième génération, ou T2 du Type 2, est très similaire esthétiquement au T1. Cependant, des modifications permettent de distinguer les deux générations. Dans un premier temps, le pare-brise en deux parties est remplacé par une alternative plus normale, avec un seul élément en verre sur toute la largeur. Ensuite, des phares avant plus discrets et des feux arrières rectangulaires sont des bons signes pour connaître un Type 2 T2. 

En mettant à jour les systèmes électriques, en augmentant la cylindrée du moteur à 1,6 litres et en introduisant de nouvelles solutions de sécurité, la deuxième génération du Combi a pris du poids, comme toutes les voitures de l’époque.

Le dernier véhicule VW à porter le nom Type 2 et même à être associé avec le terme Combi est la troisième génération du véhicule. Cependant, ce modèle est totalement différent de ses prédécesseurs. Les seules ressemblances entre la génération T2 et la T3 portent sur le moteur refroidi à air et le logo VW situé à l’avant. Esthétiquement, tout a changé en 1979 avec l’introduction de ce véhicule ressemblant plus à une camionnette quelconque qu’au petit véhicule coquet  des décennies précédentes. 

La réputation du VW Combi

A cette époque, une grande partie de la jeunesse manifestait pour mettre fin aux conflits internationaux dont la guerre du Vietnam. Avec une apparence plutôt pacifique et la capacité de transporter une dizaine de personnes, le VW Combi est devenu très populaire parmi les partisans de ces mouvements de la contre-culture des années 1960. 

Comme ces véhicules ne se distinguaient pas assez sur les routes de Californie parmi les berlines américaines, de nombreux d’exemplaires ont été peints avec des couleurs vives comme le jaune et le vert. Souvent, ils arboraient de beaux dessins symboles de paix comme des fleurs ou des citations. 

C’est cette image que nous pouvons tous imaginer facilement qui a permis au VW Combi de devenir une véritable icône des années 1960. Il a même figuré sur les couvertures d’album de grands musiciens de l’époque comme Bob Dylan et The Beach Boys.

Bien qu’au début de sa création, le VW Combi avait pour ambition de rivaliser avec d’autres modèles similaires comme le Citroën Type H, seul le Type 2 est maintenant considéré avec une telle passion au niveau international. C’est pour cela que le Combi est une référence dans la catégorie des véhicules légendaires.