Good Timers

Véhicules de collection à vendre

Austin Healey 3000

Un exemple classique du roadster anglaise

Au sein de la communauté des passionnés de voitures de collection britanniques, l’ Austin Healey 3000 est peut-être un des modèles préféré. Lors des rassemblements de véhicules de collection, il est impossible de ne pas voir un de ces bolides légendaires de l’histoire automobile anglaise. 

La première Austin Healey 3000

Le premier exemplaire de l’Austin Healey 3000, en 1959, fut, en quelque sorte, une déception aux yeux du public. En effet, le design de la 3000 est exactement identique à celui de la Healey 100, le prédécesseur du modèle en question.

Ce n’est qu’en ouvrant le long capot que l’on trouve toute la richesse de la 3000 et cet élément de la voiture lui donne son nom. Il s’agit d’un moteur à six cylindres en ligne de 2912cc – un chiffre qu’Austin arrondit à 3000 – qui alimente la petite voiture de sport avec environ 125 chevaux. Le moteur en question est une création de l’entité contrôlant Austin pendant les années 1960, le moteur BMC Série C.  On trouve aussi ce bloc-moteur dans une longue liste de voitures conçues par la British Motor Company tel que la MG C, une version six cylindre de la MG B.

Même si le design est resté inchangé pour la 3000, ce n’est plus considéré  comme un défaut aujourd’hui. La petite carrosserie est regardée comme une partie importante de l’histoire et est appréciée pour son aspect coquet. 

Au cours des neuf ans de production, l’Austin Healey a connu trois générations avant d’être remplacée par la MG C en 1967 lorsque BMC réduisit sa gamme.

Austin Healey 3000 Mk I

La première Austin Healey 3000 était disponible avec 2 sièges ou sous la forme d’une roadster 2+2. Au sein de BMC, la version à deux places assises était nommée la BN7 tandis que la 2+2 portait le nom interne de BT7. 

Comparée à l’Austin Healey 100 qu’elle remplaça, la 3000 intégra aussi des freins à disques à l’avant. Son prédécesseur se contentait de freins à tambour.

Au cours des trois années de la première génération des Healey 3000, un total de 13 650 exemplaires sont sortis de l’usine située à Abingdon. Ce fut la même usine que MG utilisa pour la production de ses modèles.

Austin Healey 3000 Mk II

En 1961, la Healey fut l’objet d’une mise à jour et devint la Mk II. Avec cette mise à jour elle a enfin bénéficié d’une modification de son style. A partir de l’année modèle 1961, la Healey hérita d’une calandre à barres verticales. 

Les vraies nouveautés de la Healey 3000 Mk II se trouvent au niveau du moteur. Un système de carburateurs repensé et un arbre à cames amélioré ont permit de gagner 8 chevaux augmentant la puissance à 132 au total. Ce “boost” de puissance a considérablement réduit le temps d’accélération 0-100km/h de la 3000 le faisant passé de 11,4 secondes à 10,5 pour la Mk II. 

Le choix du moteur plus puissant a été motivé par le souci de développer une version de la Healey dédiée à la compétition. Cependant, pour les usages routiers, le système à trois carburateurs était peu pratique et encore moins fiable. 

Avec la mise en vente de la Mk II on a aussi assisté à l’introduction d’une vraie Healey décapotable. Le toit plus facile à démonter et remonter ainsi que des modifications faites sur la carrosserie pour améliorer l’ergonomie ont aidé le cabriolet à dominer les ventes de la Healey. En effet, le pare-brise, sur ces modèles, est plus arrondi et les vitres latérales permettent de clore l’habitacle.

Cette option a généré la moitié de toutes les ventes de la Mk II avec 6113 exemplaires sur les 11564 construits. 

Austin Healey 3000 Mk III

Pour la troisième et dernière version de l’Austin Healey 3000 sortie en 1964, les options de carrosserie roadster furent supprimées laissant place au cabriolet (désignée BJ8) devenu si populaire lors de la seconde génération. Ce ne fut pas la seule importante nouveauté de l’année car le moteur sous le capot passa à 150 chevaux. Cette hausse de performance a été possible grâce au retour vers un système à deux carburateurs retravaillés qui ont aussi amélioré la fiabilité.

Des réussites en sport automobile

Dès son introduction, l’Austin Healey 3000 était un concurrent important en sport automobile. Que ce soit en rallye ou en endurance, les fans du sport connaissaient bien la voiture. 

La participation du nom Austin Healey dans les courses fut possible grâce au développement de la “Sebring” par BMC. Il s’agit d’une version de compétition de la 3000 portant le nom du circuit floridien légendaire où ont lieu les 12 Heures de Sebring. 

Grâce à un long travail de mise au point, BMC a pu atteindre plus de 250 chevaux pour le moteur six cylindres de 3 litres. La Sebring est aussi allégée comparée à la version de série et bénéficie de nombreuses modifications au niveau des freins et de la transmission. Au cours des années 1960, l’Austin Healey Sebring 3000 a couru à la fois en rallye et en endurance s’imposant victorieusement lors de plusieurs événements.

Austin Healey 3000 arrêtée par BMC

Malheureusement avec une crise économique à l’horizon, BMC décida d’arrêter la production de l’Austin Healey 3000 en 1967. Contrôlant à la fois Austin et MG, deux marques très similaires, le groupe a donné priorité à MG qui installa le moteur de la 3000 dans un châssis MG B. Ce modèle devint la MG C et il est considéré comme le remplaçant de l’Austin.

Consulter les annonces d’Austin Healey de collection