Good Timers

Véhicules de collection à vendre

Volkswagen Karmann Ghia

Malgré la production de plus d’un demi-million d’exemplaires, la Volkswagen Karmann Ghia se retrouve souvent dans l’ombre d’autres modèles VW tout aussi célèbres. En effet, cette voiture, dotée d’une carrosserie magnifique sculptée par Carrozzeria Ghia et d’une philosophie unique dans la gamme VW de l’époque, n’a pas suscité  le même niveau de passion chez les amateurs.

Naissance de la VW Karmann Ghia

La mise en place du projet qui a généré la Volkswagen Karmann Ghia est une histoire de collaboration post-guerre de trois organisations. 

Au milieu des années 1950, Volkswagen produisait en grands nombres la Coccinelle, une petite voiture citadine accessible pour une grande partie de la population. Elle avait un moteur refroidi par air situé à l’arrière du châssis et était d’une construction très simpliste. Cependant, après dix ans de paix en Europe, la marque germanique commença à rêver de la production d’un nouveau produit venant se placer comme modèle phare de la gamme.

L’idée fut de contacter les carrossiers les plus célèbres de l’industrie automobile afin de créer une voiture toujours aussi simple à produire de façon mécanique mais avec une forme plus attractive. L’entreprise choisit pour mener à bien ce projet fut Carrozzeria Ghia, un carrossier situé à Turin.

Une version finale du projet fut enfin dévoilée en Juillet 1955 lors du Mondial de l’Automobile à Paris. Bien que ce modèle utilisât la même plateforme que la Coccinelle dite Type 1, la Karmann Ghia était totalement différente esthétiquement. Elle avait un long capot devant l’habitacle, des lignes lisses et élégantes sur toute la longueur de la voiture et un profil presque américain dans ses proportions. 

En effet, cette forme est fortement inspirée par la Chrysler “Elégance”, un concept élaboré par Carrozzeria Ghia en 1952. Il est facile de retrouver certaines lignes de la Karmann Ghia sur ce modèle comme la courbe des ailes arrière ainsi que la forme des vitres latérales.

Sous ces éléments de carrosserie sculptés à la main se cachaient toujours un moteur quatre cylindres refroidi par air et un châssis simplement copié de la Type 1. Ce cocktail mélangeant le châssis d’une citadine avec une forme élégante et sportive a eu une influence sur la façon dont VW a fait la publicité du nouveau modèle. En effet, VW a décrit la Karmann Ghia comme une voiture économique haut de gamme ou même une sportive à petite vitesse.

La vente de la Volkswagen Karmann Ghia Type 14

Il s’écoula peu de de temps entre la présentation de la Karmann Ghia et sa mise en vente. Le premier exemplaire de la Type 14, soit la première variante de la voiture, est sortie de l’usine Osnabrück, appartenant à Karmann Gmbh, en Août 1955. C’est le nom de l’entreprise allemande produisant le véhicule qui compléta le nom de la voiture.

Très rapidement après sa mise en vente, plus de 10 000 exemplaires de la Type 14 furent vendus dépassant de loin les prédictions de VW. Les chiffres de ventes ont explosé encore davantage lorsqu’elle devint disponible aux Etats-Unis. En effet, la Karmann Ghia fut pendant longtemps la voiture la plus importée aux Etats-Unis.

De la même que pour la Coccinelle, la Karmann Ghia Type 14 était disponible avec un choix de deux motorisations. Toutes deux étaient des formats à quatre cylindres à plat refroidis par air mais l’une affichait 1192cc alors que l’autre avait une capacité de 1295cc et deux carburateurs. Le plus petit moteur développait 34 chevaux alors que les 100cc supplémentaires du plus grand en donnaient 50. 

Deux ans après l’introduction de la Karmann Ghia, en 1957, Volkswagen introduisit une version cabriolet. Ces deux versions de la voiture sont restées en production jusqu’en 1974. Pendant ses 20 ans au sein de la gamme VW, plus de 430 000 exemplaires de la Type 14 ont été issus de l’usine Karmann.

Evolution esthétique de la Volkswagen Karmann Ghia Type 14

Il est souvent dit que, au cours de ses 20 ans de production, la Volkswagen Karmann Ghia n’a pas changé d’apparence. En réalité ce n’est pas tout à fait le cas mais il faut bien observer une Type 14 pour déterminer de quand elle date. Toutes les différences se trouvent à l’arrière de la voiture au niveau des feux. Au fil du temps, les feux arrière ont été agrandis afin de suivre les nouvelles normes de chaque pays. 

La première version de la voiture, vendue entre 1955 et 1959 avait de très petits feux incluant les feux stop et les clignotants. Pour l’année modèle 1960, cet équipement fut légèrement modifié pour séparer les feux stop et les clignotants. Ce nouveau style demeurera durant toute la décennie des années 1960. Avec les années 1970, les feux se sont soudainement agrandi avec l’ajout de feux de marche arrière. Cette décennie, connue pour son impact négatif sur les voitures de collection, a aussi amené l’installation de plus gros pare-chocs requis par les règles de sécurité américaines.

Stars des VW Karmann Ghia Typ 34-Treffens im Volkswagen-Werk Osnabrück: TL (links), Coupé und Cabrio

Volkswagen Karmann Ghia Type 34

Avec les années 1960, la mentalité de la population mondiale évolua. On ne parlait plus de faire des économies comme après la guerre, mais de la liberté de consommer sans se poser de question. Cette nouvelle façon de penser influença le secteur automobile entrainant des créations plus rapides, plus élégantes et plus luxueuses. 

Volkswagen suivit ces tendances et décida de mettre en vente une version plus sportive de la Karmann Ghia. Alors que la Type 14 était comme un corps d’athlète cachant des problèmes de santé, avec ses petits moteurs, la toute nouvelle Type 34 avait, quant à elle, des performances plus conformes à son apparence. 

Sous la carrosserie re-stylée, avec une forme plus angulaire et agressive, se trouve un moteur 1500cc refroidi par air. Ce nouveau bloc développait 54 chevaux, soit 9 de plus que la Type 14. Même si cela ne faisait pas une énorme différence, la voiture parfois nommée VW 1500 Karmann Ghia par les amateurs, gagna une réputation sportive comparée à sa petite sœur.

Ce ne fut pas seulement le moteur qui changea pour la Type 34. En effet, son nom est issu du code châssis sur laquelle elle est construite. Bien que la Type 14 utilisait un châssis Type 1, la Type 34 était montée sur le châssis Type 3, une plateforme principalement utilisée pour les VW 1500 et 1600. C’est en utilisant ce nouveau châssis que VW put installer un coffre avant et arrière sur la nouvelle Ghia alors que le moteur de la Type 14 ne laissait pas de place pour un coffre arrière.

La Type 34 est entrée en production en Septembre 1961 mais, contrairement à la Type 14, elle n’est jamais arrivée aux Etats-Unis, un pays où elle se serait certainement vendue comme des petits pains. Ainsi, Cette “version sport” de la Karmann Ghia n’a pas atteint le niveau de ventes de la Type 14 avec ses 42 505 exemplaires vendues entre 1961 et 1969.

Karmann Ghia TC

Au cours de sa vie aux Etats-Unis, la Volkswagen Karmann Ghia fut produite dans une usine de Sao Paulo au Brésil. C’est pour cette raison, qu’en visitant la ville célèbre, on peut y trouver un grand nombre de Type 14. Cependant, en voyant qu’elle n’aurait jamais accès à la Type 34, la firme VW do Brasil voulut créer sa propre version d’une Ghia sportive. 

A la fin des années 1960, la division brésilienne du géant automobile allemand contacta Ghia pour concevoir une version modifiée de la Type 14. Le résultat fut la Karmann Ghia TC ou Type 145 avec un style de carrosserie inspiré de la Porsche 911 se rapprochant plus d’un arrière avec un hayon que la forme coupé des autres Karmann Ghia. Cependant, il y eut aussi une variante break plus large avec 4 portes.

Le modèle uniquement vendu au Brésil était un mélange des deux voitures vendues en Europe utilisant le châssis Type 1 mais avec le moteur 1500cc développé pour la Type 3. La TC ou Touring Coupé fut vendue à plus de 18 000 exemplaires entre 1972 et 1975. 

La Volkswagen Karmann Ghia dans la culture populaire

Tout comme la voiture sur laquelle elle est basée, la Volkswagen Karmann Ghia fit plusieurs incursions dans la culture populaire. Sa plus récente apparition sur le grand écran se trouve dans le chef d’œuvre de Quentin Tarantino, “Once Upon A Time in Hollywood “(Il était une fois… à Hollywood). En effet, Cliff, le personnage joué par Brad Pitt, conduit une Type 14 cabriolet bleu clair tout au long du film. Ce modèle est identique à celui qui joue  un rôle important dans “Kill Bill”, une autre réalisation de Tarantino.

A cause de sa rareté, comparée aux autres modèles VW de l’époque, La Volkswagen Karmann Ghia Type 34 est de plus en plus recherchée par les collectionneurs de véhicules anciens. Durant les dernières années, les prix de ces voitures a augmenté régulièrement. 

Découvrez la cote de la Karmann Ghia | Consultez les annonces de Karmann Ghia de collection