Good Timers

Véhicules de collection à vendre

La Ford Mustang Fastback – Le meilleur choix ?

Lorsque la Ford Mustang fut proposée à la vente le 17 avril 1964, elle était disponible en deux options, soit avec un toit ouvrant, soit avec un toit fixe. Cependant, en août, soit quatre mois après sa sortie, une troisième version est venue compléter le lot, la “Fastback”.

Qu’est-ce qu’une Fastback ?

Par définition, une version Fastback est un modèle automobile dont la courbe du toit est plus arrondie, ce qui  donne à la voiture une ligne plus proche de celle d’un coupé. Les lignes de toit ne sont pas interrompues par des angles parfois inélégants comme on peut le voir sur la Mustang traditionnelle de 1964. Non seulement la forme fastback offre un design plus attirant, mais elle apporte souvent un aérodynamisme plus efficace. Cependant, il faut se rappeler que l’angle, plus aigu au-dessus des passagers à l’arrière, peut réserver moins de place pour des personnes de taille adulte. 

 Cette forme est souvent utilisée pour certaines versions de la Mustang, mais de nombreux véhicules ont bénéficié de cette forme de carrosserie en option. En effet, certaines versions de la Cadillac Séries 62 peuvent être considérées comme des voitures Fastback. Durant les années 1970, Citroën a produit une version Fastback de sa CX et, même la Porsche 356 est parfois considérée comme une Fastback. 

La première utilisation officielle du terme Fastback, d’après diverses sources, dont le dictionnaire Merriam-Webster, apparait au milieu des années 1950. Malgré cela, la forme que nous nommons ainsi aujourd’hui fait remonter ses origines encore bien plus tôt dans l’histoire de l’automobile. Durant les années 1930, les marques automobiles ont tenté de s’éloigner de la forme très carrée des voitures de l’époque. Dans ce but, on a rallongé le toit afin de lui faire rejoindre le par-chocs arrière d’une seule ligne courbe. 

En plus d’avoir aidé les automobiles à se différencier esthétiquement d’une calèche, cette nouveauté a beaucoup amélioré l’efficacité aérodynamique des carrosseries. En effet, les premières marques à avoir adopté cette forme, comme Nash, ont bénéficié d’une diminution de la trainée aérodynamique de presque 20%. Au fil du temps et avec l’abaissement progressif des toits, la forme fastback s’est imposée.

La Mustang Fastback au fil des années

Dès son introduction dans la gamme Mustang, la Fastback était aussi appelée la 2+2. Ce nom lui a était donné car la banquette arrière était devenue presque un simple banc et non plus une paire de sièges confortables pouvant accueillir deux adultes. Cette nomenclature est souvent donnée à des véhicules qui ont officiellement quatre sièges même si les places arrière ne peuvent pas être utilisés confortablement. 

Dans la Mustang Fastback cette banquette, presque inutile, peut être rabattue. Dans cette configuration, l’espace derrière les sièges avant s’intègre parfaitement au coffre offrant ainsi un immense volume de rangement, parfait pour des skis ou des clubs de golf. 

En tant que Fastback, la Mustang n’est plus une voiture conçue pour toute la famille, mais un modèle de sport destiné aux personnes célibataires, ou du moins sans enfants, cherchant à voyager dans ce style de voiture. En effet, on ne peut nier que la Mustang Fastback est une version plus attirante de la pony car son design est plus agressif. 

Malgré le caractère plus sportif de la Fastback, elle ne disposait d’aucune option supplémentaire de moteur plus performant par rapport à ses cousines de forme décapotable ou toit fixe. Le moteur le plus puissant était un V8 Windsor de 4,7 litres délivrant environ 270 chevaux alors que les modèles de base devaient se contenter des 105 chevaux issus du six-cylindres en ligne Thriftpower. 

De sa sortie en 1964 jusqu’en 1966, le toit de la Fastback rejoignait le bas de l’habitacle au niveau des roues arrière. Cependant lorsque la Mustang connu une mise à jour esthétique pour l’année modèle 1967, les proportions de la Fastback changèrent. La ligne du toit continuait ainsi jusqu’aux feux arrière. Cette modification offrit une ouverture du coffre plus large palliant ainsi l’inconvénient rencontré par les propriétaires des modèles construits entre 1964 et 1966. 

Grâce aux éditions spéciales, comme la Mach 1, c’est cette forme mise à jour de la Fastback qui est la plus connue. De plus, la popularité de la Mustang GT Fastback, lancée en 1968, fut amplifiée par son apparition dans le film culte, Bullitt avec Steve McQueen. Lorsque des marques essaient de reproduire des Mustang de première génération, ce sont souvent les Fastback de 1967 qui sont utilisées comme modèle d’inspiration. En effet, la “Stang” conduite par Steve McQueen dans les rues de San Francisco a inspiré la Mustang Bullitt de 2018 qui reproduit les caractéristiques de l’exemplaire mythique.

Il est clair alors que la Fastback est aujourd’hui la version de la Mustang la plus reconnaissable. Ces modèles affichent donc des prix plus élevés comparé aux autres versions. Cela dit, il ne s’agit peut être pas de la meilleure version du fameux pony si l’on considère le confort pour les passagers. 

Annonces de Ford Mustang anciennes | Voitures américaines à vendre