Good Timers

Trouver un Young Timer ou un Old Timer c'est facile avec Good Timers

Tout savoir sur l’immatriculation de collection

Très souvent dans le monde des véhicules anciens, on entend parler de l’immatriculation de collection, ou de la carte grise de véhicule de collection. En effet, nous en parlons souvent ici sur GoodTimers.

Il se trouve que cette immatriculation de collection est très importante pour différentes raisons, mais une grande partie de la population française semble ne pas savoir exactement ce que cela implique.

En offrant des avantages notamment sur le prix d’utilisation, le certificat d’immatriculation de collection est parfait pour les passionnés de voitures anciennes. Cependant, il comporte aussi des restrictions concernant l’utilisation du véhicule, ce qui peut dissuader certaines personnes de faire passer leurs voitures en catégorie collection.

Comment faire immatriculer sa voiture comme véhicule de collection ?

Avant de savoir comment faire passer sa voiture en véhicule de collection, il faut connaitre les conditions à respecter pour qu’un véhicule soit reconnu comme tel.

Bien évidemment, l’immatriculation de collection ne peut être accordée qu’à un véhicule âgé de plus de 30 ans. Ainsi, comme nous sommes en 2021, l’année modèle la plus récente éligible à l’immatriculation de collection est 1991. Par exemple, des modèles comme la Porsche 968, Citroën ZX et la Bugatti EB110 ont toutes été introduites en 1991 et peuvent dès lors bénéficier de l’immatriculation de collection.

Ensuite, il faut se rappeler que les immatriculations de collection sont réservées aux voitures dans leur état d’origine.

Ainsi, il faut que toutes les pièces d’une voiture soient identiques à celles attachées à la voiture lorsqu’elle est sortie de l’usine pour que celle-ci soit acceptée. En effet, même s’ils ont l’apparence de voitures anciennes, les véhicules ayant subit des modifications de type restomod ne sont pas éligibles.

Une fois que vous avez vérifié que votre véhicule a plus de 30 ans et qu’il est strictement d’origine, la procédure pour le faire passer en immatriculation de collection est très simple.

Un dossier à compléter se trouve sur le site de la FFVE – Fédération Française des Véhicules d’Epoque – qu’il faudra remplir et renvoyer à l’organisation. En tout, le dossier de demande d’attestation FFVE comprend cinq pages dont seulement trois sont à remplir. Bien sûr, une liste des pièces justificatives est à envoyer avec le dossier rempli, mais la plupart des propriétaires doivent avoir ces documents en main. 

Une fois envoyé au siège de la FFVE, le dossier peut prendre jusqu’à quatre semaines avant d’être validé selon le nombre de demandes que reçoit le centre.

Les avantages de l’immatriculation de collection

Avec tous ces documents à remplir et renvoyer et avec tous les délais administratifs qui testent votre patience, la procédure d’immatriculation de collection peut sembler rébarbative. Cependant, le certificat offre beaucoup d’avantages qui rendront plus facile la possession d’un véhicule ancien.

On estime que, par le biais de ce certificat, les véhicules de collection deviennent une partie du patrimoine historique et que tout est fait pour les rendre à leur beauté d’origine. Ainsi avec le certificat d’immatriculation de collection, une voiture peut porter ses belles plaques noires au lieu des plaques d’immatriculation jaunes ou blanches que nous voyons sur les modèles modernes. Bien que ce ne soit qu’un petit détail, l’idée d’avoir une voiture munie d’une plaque noire est très satisfaisante.

Du côté plus fonctionnel de l’immatriculation de collection, les véhicules disposant de ce titre sont moins concernés par les contrôles techniques. Bien que la plupart doivent toujours effectuer le fameux test, les véhicules de collection y sont soumis seulement tous les 5 ans. Cette durée entre chaque révision est différente de celle concernant les voitures ayant une immatriculation normale qui doivent, elles, être contrôlées tous les 2 ans. De plus, si le modèle en question date d’avant 1960 et dispose d’une immatriculation de collection, il n’a plus à passer le contrôle technique jusqu’à la fin de sa vie. Non seulement cet avantage réduit la pression sur le propriétaire d’une voiture en situation de passer le contrôle très souvent, mais il permet aux modèles dotés de moteurs moins efficaces de continuer d’exister. En effet, le test anti-pollution est un grand ennemi de la voiture ancienne.

Cela dit, il faut néanmoins toujours entretenir sa voiture. C’est pour cette raison que seuls les véhicules en l’état d’origine sont munis de l’immatriculation spéciale. Il est entendu qu’une personne assez passionnée pour franchir les étapes d’obtention du certificat d’immatriculation de collection a une bonne maîtrise mécanique de sa voiture.

En plus du contrôle technique, les véhicules de collection échappent aux restrictions de circulation. Alors que certaines villes, dont notamment Paris et Lille, imposent cette année des restrictions de circulation sur les véhicules polluants, les modèles munis de la fameuse plaque noire sont exemptés de cette interdiction. Sachant que ces véhicules sont très rarement utilisés, la plupart des législateurs ont accepté d’être tolérants envers ces véhicules que nous aimons autant.

Pour terminer sur les coûts d’entretien d’un véhicule ancien, l’immatriculation de collection rend, en général, l’assurance beaucoup moins chère. Selon l’assureur, bien évidemment, dès lors qu’une voiture dépasse les 20-25 ans, le contrat peut déjà passer en assurance de collection. Ainsi, lorsqu’il s’agit d’une immatriculation de collection, les primes annuelles diminueront considérablement. Pour la même raison que pour les contrôle techniques moins fréquents et pour les restrictions anti-pollution, le faible kilométrage de ces modèles influence les compagnies d’assurance.

Enfin, pour les véhicules achetés à l’étranger, il peut être très avantageux de passer directement à une immatriculation de collection. Parfois, un passionné d’automobile décidera de partir à l’étranger pour acheter une voiture hors du commun et de l’importer en France. La difficulté qui se pose ici est que, si le modèle n’a jamais été vendu en France, la procédure d’homologation est très compliquée et longue.

Si l’on choisit d’immatriculer un modèle étranger en collection par contre, la procédure dite

d’homologation nationale peut se faire. Cela dit, il faut bien évidemment que la voiture respecte l’âge de 30 ans avant de devenir un véhicule de collection.

Les inconvénients de l’immatriculation de collection

Alors que les avantages de l’immatriculation de collection sont nombreux, les inconvénients ne le sont pas vraiment. Pourtant, il faut savoir que les véhicules de collection ne peuvent pas être utilisés pour des activités professionnelles.

Par exemple, il y a un certain nombre d’entreprises qui louent des véhicules anciens afin de donner à leurs clients la sensation de conduire une voiture du passé. Pour autant que ces entreprises restent dans la légalité, leurs voitures ne seront jamais immatriculées en collection. Il en est de même pour le tournage de films avec des voitures anciennes.

Comme nous l’avons dit au début, les véhicules de collection doivent rester dans leur état d’origine. Cette règle est, en général, peu problématique pour les amateurs de voitures anciennes, mais il faut garder cela en tête lorsqu’on envisage les possibilités de modifications avec le restomodding.