Good Timers

Véhicules de collection à vendre

La gazette du collectionneur

Bien que l’industrie des véhicules de collection soit issue du passé, elle continue d’évoluer et de surprendre. Que ce soient des ventes de voitures spéciales, des prix absurdes ou même la construction d’une série de répliques d’un ancien modèle, il y a toujours de quoi parler autour des vieilles voitures.

Les derniers sept jours ont en effet prouvé cette thèse. Au cours de la dernière semaine, nous avons vu la confirmation d’une liste de voitures en vente aux enchères de l’Automobile-club des Deux-Sèvres, nous avons appris qu’une des voitures les plus importantes de l’histoire moderne s’apprête à être vendue et on nous a montré une toute nouvelle ancienne. Avant tout cela, nous allons parler de la mort d’un nom très célèbre.

Ford dit au revoir à la GT350

Cela fait un peu de temps que nous savons que Ford cherche à supprimer la GT350 de la gamme Mustang. Le nom de cette version, la plus performante de la pony car, est devenue, au cours de ces 50 dernières années, iconique pour les fans de la Mustang mais aussi au sein de la communauté automobile. Cette semaine, le directeur du Marketing de Ford, Jim Owens, a expliqué au monde entier pourquoi la décision a été prise.

La version la plus récente de la GT350 est sortie aux États-Unis en 2014 suite à l’introduction officielle de la Mustang sur le marché européen. La GT350, quant à elle, n’a malheureusement jamais été accessible en Europe mais nous a tout de même impressionné. Son moteur V8 de 5,2 litres développant environ 530 chevaux n’était pas suffisant pour concurrencer les muscles car les plus puissantes mais la GT350 reste avant tout un modèle de conduite sur routes avec l’avantage de pouvoir appréhender aisément les courbes, contrairement aux autres muscles cars qui affirment leur puissance sur les lignes droites.

Hier il a été annoncé que pour marquer la fin d’un nom connu depuis plusieurs décennies, une édition spéciale sera lancée faisant référence aux origines du modèle. En effet, la GT350 est issue d’un désir durant les années 1960 de combiner le moteur big-block de la GT500 avec la maniabilité d’une voiture de course. Nommée la Heritage Edition, cette nouvelle chance de vivre la passion de la GT350 arrive avec une peinture rappelant les anciennes Shelby aux traits bleus sur fond blanc et des motifs GT350. 

Après le nouvel an, la place laissée dans la gamme par la disparition de la GT350 sera prise par la renaissance d’un autre nom historique. 2021 marquera la réapparition de la Mustang Mach 1, une voiture qui, d’après Jim Owens, utilisera beaucoup d’éléments de la GT350. 

Les modèles à l’affiche des enchères de l’Automobile-club des Deux-Sèvres

Samedi 10 Octobre débutaient les enchères de l’Automobile-club des Deux-Sèvres. En avant-première de l’évènement, les organisateurs ont dévoilé la liste de véhicules de collection qui seront présentés.

En tout, 28 exemplaires de tous types pourront changer de main avec des estimations dépassant les 100 000€. La voiture pour laquelle les organisateurs pensent toucher la plus grande somme d’argent est une Mercedes 190SL, une GT décapotable au moteur 4-cylindres. Cependant toutes les voitures de cette enchère ne rentrent pas dans la catégorie des exceptions comme cette Mercedes. En effet, il a des projets de restauration, des modèles citadines d’époque comme une Citroën B2, une Traction, ou bien une Peugeot 404. 

La liste complète illustre non seulement la diversité au sein de la communauté automobile mais montre aussi qu’il n’y a pas que les modèles les plus rares qui attisent la passion chez les automobilistes. 

« Limo One » passe de nouveau sous le marteau

Le 22 Novembre 1963 fut une journée qui transforma l’histoire mondiale. Pendant qu’il était conduit sur les rues de Dallas, le Président John Fitzgerald Kennedy fut assassiné par Lee Harvey Oswald. Lors de cet évènement tragique, Kennedy était assis à l’arrière d’une Lincoln Continental décapotable qui faisait partie d’une flotte de modèle Continental prêtée à la Maison Blanche durant la visite du Président au Texas. 

Cette semaine, il a été annoncé qu’une des voitures de cette flotte ferait partie de la liste des modèles en vente aux prochaines enchères de Bonhams en Novembre. Il faut néanmoins préciser que la voiture qui s’apprête à être passée sous le marteau le mois prochain n’est pas celle dans laquelle est décédé le Président, mais elle fut toutefois utilisée par Kennedy lui-même la veille de son assassinat. 

D’après les experts, tout objet en lien avec la présidence de JFK attire des montants extrêmement élevés et une voiture de ce type, qui fut en plus utilisée à un moment si proche de sa mort, ne fera sans doute pas l’exception. Il est estimé que cette limousine blanche avoisinera une somme entre $300 000 et $500 000. 

Afin de préserver l’unicité de la voiture, son extérieur a été restauré au cours des années mais son intérieur reste inchangé depuis l’usage de JFK sous le contrôle de du Service Secret. 

Une toute nouvelle MGB ?

Que vous soyez d’accord ou non, la reconstruction de voitures de collection utilisant des technologies modernes est une pratique qui devient de plus en plus populaire et qui s’est beaucoup développée ces dernières années. Nous voyons souvent la création de modèles uniques combinant de belles carrosseries d’une autre époque avec des moteurs, ou même parfois des systèmes électriques, d’aujourd’hui afin de réaliser un Frankenstein de l’automobile. 

Il y a même des marques entièrement dédiées à cette pratique comme RBW qui vient de lancer sa nouvelle création, la RBW EV Roadster. Ce modèle électrique a l’apparence d’une MGB du début des années 1960 et cache bien son secret. Ses entrailles n’ont rien d’une MGB, il n’y a que son extérieur qui puisse s’apparenter à la roadster anglaise. Tous les éléments moteur du modèle sont construits à partir de matières premières jamais vues dans la création de la sportive. 

Etant la première marque à lancer cette MGB de deux époques réunies, RBW cherche à attirer le plus de clients possibles dans un but de les séduire et de vendre ses futurs projets. Il y a déjà la possibilité d’acheter une MGB GT, une Jaguar Type-E et même une Austin Healey de cette entreprise, toutes avec une propulsion électrique. Et l’année prochaine dévoilera une Mini, sans moteur thermique également. 

A la différence des voitures électriques traditionnelles, cette MGB – ainsi que les futures créations de RBW – n’envoient leur puissance qu’aux trains arrières préservant la conduite originelle de ces vieilles voitures. En tout, l’équivalent de 93 modestes chevaux seront développés par le moteur électrique alimenté par une batterie offrant environ 160 miles, soit 250km, d’autonomie. Cette motorisation a été développée en lien avec Continental, un acteur important dans le développement des moteurs utilisés en Formule E. 

D’après le communiqué de presse de RBW, la petite fausse MG coutera autour de £90 000, soit environ 100 000€.