Good Timers

Trouver un Young Timer ou un Old Timer c'est facile avec Good Timers

Histoire de Lincoln

La Lincoln Motor Company est une marque de véhicules de luxe américaines fondée par Henry Leland en 1917. C’est une marque connue principalement pour la création de la “Continental”, mais durant ses 103 ans d’ existence, elle a créé beaucoup plus de modèles que ce dernier.

La naissance de Lincoln

Le fondateur de Lincoln, Henry Leland était auparavant un membre de la direction de Cadillac, devenu, par la suite, le grand rival de Lincoln. Cependant, lorsque Cadillac fut achetée par General Motors en 1909, Leland commença à se distancier du géant automobile suite à un différent sur la production de machines de guerre.

Ainsi, il décida de quitter Cadillac en 1917 afin de mettre en place sa propre marque qui lui fera concurrence. Portant le nom du Président Abraham Lincoln car d’après Leland, c’était le premier Président pour lequel il avait voté, la nouvelle marque débuta son activité par la construction de moteurs d’avion. Durant la première guerre mondiale, il signa un contrat d’une valeur de $10 millions pour la production du moteur V12 Liberty, un bloc de 27 litres développant environ 400 chevaux pour son utilisation dans une longue liste de modèles d’avions.

Le début des voitures Lincoln

Lorsque la planète retrouva la paix en 1918, il n’y avait plus d’utilité à produire des milliers de moteurs dédiés aux avions de chasse. Ainsi, Lincoln annonça, en Septembre 1920, la reprise de la production de voitures de luxe. La première voiture issue de la marque fut nommée la Model L et elle sortit en 1920.

Ce modèle stylé par Angus Woodbridge avait pour but de concurrencer la Rolls Royce Phantom, la Mercedes-Benz 630 et bien sûr à la Cadillac Type 61. Pour réaliser cela, une large carrosserie élégante cachait un moteur V8 de 81 chevaux. L’habitacle était confortable pour l’époque et la voiture réunissait tous les ingrédients du succès. Cependant, la remise au travail post-guerre fut très difficile pour l’usine de Detroit et certains clients ont dû attendre plus d’un an avant de recevoir la voiture qu’ils avaient commandé. 

L’achat de Lincoln par Ford

Durant les années qui suivirent l’introduction de la Lincoln Model L, Henry Leland fut confronté à de nombreuses réclamations pour fraude en raison des délais de production trop longs. La réputation de son entreprise se détériora à tel point qu’il devenait inconcevable d’acheter un modèle Lincoln. 

En 1921, de gros problèmes financiers ont donc bouleversé l’entreprise et elle a dû chercher de nouveaux investisseurs. C’est donc en Février 1922 que Ford prit le contrôle de la marque de luxe avec l’objectif de vendre des modèles plus cher sans impacter la notoriété de Ford avec ses modèles abordables. En tout, le géant du monde automobile paya $8 millions pour la marque. Edsel Ford, le fils d’Henry, y fut nommé Président Directeur Général.

Bien que Ford n’ait pas immédiatement écarté Henry Leland, des problèmes de communications entre les deux organisations ainsi que des différents entre les dirigeants ont conduit à la révocation de Leland.

Une fois Leland hors de l’entreprise, Edsel Ford pu prendre un rôle plus actif dans la gestion de Lincoln débutant sa gouvernance par l’extension de l’usine dans le but d’améliorer les temps de production. En effet, le bâtiment où furent assemblés les Model L devint une grande usine de presque 93 000 mètres carrés. 

La Model L reçut également quelques modifications. Une toute nouvelle carrosserie permis de faciliter sa production et la mise en vente de sept styles de carrosserie différents en 1923. Un de ces styles se présenta sous la forme d’une limousine qui devint la voiture officielle du Président en 1924.

L’élargissement de la gamme Lincoln

A l’arrivée des années 1930, il était temps de remplacer la Model L, une voiture qui était déjà considérée comme une relique stylistique au moment de son introduction sur le marché. Pour la remplacer, la Model K de 1931, était une voiture utilisant des technologies plus modernes avec la réduction de la hauteur de caisse et une voiture plus à la page. 

Parmi les différentes options de la Model K il y avait celle comportant un moteur V12, ce qui constituait un retour à ses origines pour Lincoln. 

En 1936, la Model K est rejointe par une deuxième voiture dans la gamme Lincoln et ce pour la première fois dans l’histoire de la marque. La Lincoln Zephyr est une voiture plus abordable comparé à la Model K. Lors de son introduction, le moteur V8 utilisé dans la Model K fut abandonné et Lincoln devint la première marque avec une gamme totalement alimentée par des moteurs à 12 cylindres.

Lincoln changea au cours de la Seconde Guerre mondiale

Dès l’entrée en guerre des Etats-Unis à la fin de 1941, toutes les usines sous le contrôle de Ford ont arrêté la production de voitures. A la place, ces centres de production se sont dédiés à la fabrication de munitions et de véhicules de guerre. 

Les années 1940 ne furent pas seulement dominées par la guerre. En effet, la grande Dépression eut aussi une grande incidence sur la façon d’opérer des marques automobiles de luxe. Juste avant le déclenchement du conflit, Ford protégea Lincoln en absorbant la marque qui devint un département de l’organisation Ford. En effet, avant cet événement, Lincoln était une marque séparée de Ford malgré leur lien financier.

En 1945, la division de luxe, au sein de Ford, changea à nouveau. Mercury, fut créée comme une marque de luxe à des prix abordables réalisant  un compromis entre le prix des Lincoln et les modèles bas de gamme de Ford. Cette marque a ensuite rejoint Lincoln et est devenue la Lincoln-Mercury Division. 

Fin du V12 Lincoln

Alors que pendant la période d’avant-guerre Lincoln vendait uniquement des modèles alimentés par des V12, ce format 12 cylindres fut totalement abandonné en 1948. En effet, trois ans après la guerre, la production du châssis de la Zéphyr fut arrêtée et remplacée par une évolution de la Mercury Eight. Ce nouveau modèle portait le nom de Lincoln Série EL suite à l’abandon de la nomenclature « Model ».  

Une séparation des sections

Alors que, pendant les années 1940, Ford avait comme objectif d’unifier les marques sous son contrôle, la fin des années 1950 a vu une nouvelle séparation entre les modèles Lincoln et Mercury. Le rapprochement esthétique des deux marques les rendait trop semblables. Ainsi, la décision fut prise de concevoir des styles différents pour les deux marques. 

Avec un nouveau thème stylistique, Lincoln élargit sa gamme avec la création de 10 modèles entre 1952 et 1960. Avec de longues carrosseries roulant à ras du sol, les modèles de cette époque avaient des airs de véritables navire. En effet, les voitures américaines de cette époque sont souvent appelées des “bateaux pour la route”.

Que ce soit la Cosmopolitan, la Capri ou bien la Première, presque toutes les Lincoln des années 1950 étaient vendues comme des modèles accessibles durant la période de reprise après guerre. Il fallut attendre 1956 avant que ne ressorte la Lincoln Continental après l’arrêt de la production de sa première génération en 1948. Ce gros bolide fournit enfin une option accessible à la clientèle cherchant à se différencier des propriétaires de voitures plus abordables.

La Lincoln Continental fut produite sans interruption jusqu’en 2002 ce qui prouve la popularité du modèle.

Vers la fin de Lincoln en 1960

En 1958, une nouvelle crise économique débuta aux Etats-Unis mettant en cause l’existence de Lincoln. Entre 1958 et 1960, la marque perdit plus de $60 millions, une somme que Ford dut regagner. Ainsi, la vente de certaines marques sous la présidence  Ford débuta avec Edsel. 

Afin de ne pas mettre fin à la production des Lincoln, l’ovale bleue accepta la réduction en taille des voitures faisant partie de la gamme. A partir de ce moment, les voitures Lincoln étaient moins impressionnantes que celles des années 1940 et 1950. La beauté des carrosseries initialement galbées devint presque insignifiante et la longueur des modèles les plus luxueux ne fut plus qu’un souvenir. 

Afin de continuer à attirer les clients à la recherche de voitures spéciales et parées de la magie des Lincoln du passé, la marque donna à ses modèles bas de gamme le nom de Continental au cours des années 1960 et 1970. Ce fut une appellation utilisée sur les bolides les plus couteux sortis avant les difficultés de la crise économique.

Lincoln au cinéma

En 1955, Lincoln s’est rapprochée du carrossier italien, Ghia dans le but de créer un modèle futuriste de la voiture de luxe. Le résultat fut le concept unique appelé la Futura. Ce long modèle avec deux bulles en verre à la place de l’habitacle impressionna les visiteurs du Salon de l’Automobile de Chicago au début de 1955. 

Ce prototype a ensuite été vu dans de nombreux films et séries comme notamment dans Batman où elle incarna la “Batmobile”. A cette occasion le concept de départ fut modifié par Bill Cushenberry qui ouvrit le toit et rendit l’arrière de la voiture plus agressif. Le modèle occupa le rôle de la “Batmobile” entre 1965 et 1970. 

Consulter les annonces de Lincoln de collection à vendre