Good Timers

Véhicules de collection à vendre

La gazette du collectionneur

Chez GoodTimers, nous profitons des fins de mois pour faire un récapitulatif sur les grandes nouveautés qui ont influencé le monde du véhicule de collection au cours des quatre dernières semaines. Durant le mois de février, nous avons appris que la catégorie reine des 24 Heures du Mans sera de nouveau honorée par la présence du cheval cabré, mais aussi que les efforts pour obtenir la création d’une vignette Crit’Air de collection se poursuivent et même davantage.

Le Top 10 des voitures de collection les plus prisées de 2020

Avant de passer aux annonces qui auront un impact sur le futur de la voiture ancienne, faisons un dernier retour sur l’an passé. Ce mois-ci, la revue Classic Expert a dévoilé sa liste des véhicules de collection les plus recherchés en France. Malgré la pandémie qui frappe notre activité, il est rassurant de voir que les ventes continuent avec autant de succès.

L’édition 2020 de cette liste était la cinquième publiée par Classic Expert et elle a créé la surprise avec la première place. En effet, depuis sa première édition, cette place était occupée par la Citroën 2CV, la voiture favorite du peuple français. Cependant, au cours de cette année bizarre que nous avons tous vécu, il semble que la Porsche 911 ait pris la première place. Non seulement c’est une surprise du fait que ce soit un modèle allemand – et donc pas français – mais aussi parce qu’il y a une énorme différence de prix entre les deux leaders du classement. 

La liste se poursuit donc avec la 2CV qui n’a perdu qu’une place depuis 2019. Le top 3 est complété par l’iconique Ford Mustang. La Mercedes SL, dont le nom regroupe en réalité une dizaine de modèles, est arrivée en quatrième position suivie de la VW Coccinelle pour compléter le top 5. Sa rivale, l’Austin Mini est venue se placer entre la Coccinelle et le Combi, les deux modèles les plus célèbre de la marque VW.

C’est la première fois, pour cette liste des meilleures ventes de véhicules de collection, qu’une Young Timer en fait partie avec la BMW Série-3 de la génération E30. Enfin, les dernières places sont occupées par la Citroën Méhari et la Corvette C1. 

Ferrari annonce son retour dans la catégorie reine des 24 Heures du Mans

Comme écrit plus haut, Ferrari a annoncé, dans les derniers jours du mois de février, son intention de courir dans la catégorie reine des 24 Heures du Mans. Par conséquent, la marque couronnée de succès auparavant sur le circuit de la Sarthe aura une chance de gagner la course générale au lieu de se contenter de la compétition en GTE Pro. 

En créant une voiture LMH (Le Mans Hypercar) , la marque italienne sera en compétition aux côtés des plus grandes écuries du sport automobile d’endurance dont Toyota, vainqueur des deux dernières éditions de la grande course ainsi que Porsche et Peugeot. 

Bien que la catégorie Hypercar viendra remplacer la LMP1 dès cette année, avec la première course de la FIA WEC ayant lieu en début avril, Ferrari ne s’y présentera qu’en 2023. Ce sera la première apparition du cheval cabré, dans la catégorie reine de l’endurance, depuis 1973 quand la 312 PB a terminé la saison de la World Sportscar Championship en deuxième place derrière Matra.

Goodwood repousse son premier meeting de l’année

Le Goodwood Members’ Meeting est typiquement une des premières opportunités pour voir des modèles anciens sur circuit à la limite de l’adhérence. Le meeting, se tenant d’habitude en mai, voit les meilleurs pilotes du monde s’installer aux volants de voitures GT mythiques sur le fameux tracé. 

Cependant, cette année, il a été décidé de repousser la date de l’événement en octobre. Le weekend de courses se tiendra donc les 16 et 17 octobre. La cause ? A nouveau, il faut attribuer la raison de ce retard à la Covid-19. Malheureusement le Royaume-Uni est toujours en confinement strict et la situation ne risque pas de s’améliorer suffisamment avant la date prévue initialement. La bonne nouvelle est que la vaccination dans le pays est considérée comme un succès et elle devrait être terminée à la date où l’événement doit se tenir. Ainsi, il y a de fortes chances que les spectateurs puissent assister à cet évènement. 

Des progrès législatifs sur la circulation des véhicules de collection

Il y a quelques jours, sur GoodTimers, nous avons publié un article sur les différentes mesures qui entrent en vigueur sur le territoire français en vue de réduire la circulation de véhicules polluants. Du fait de leur âge, les véhicules de collection sont aussi concernés par ces nouvelles restrictions, malgré la présence de plusieurs facteurs qui rendent la pollution de ces voitures insignifiante. 

Ces dernières 24 heures, nous avons appris qu’un département en particulier se bat énergiquement pour la mise en place d’une nouvelle catégorie Crit’Air réservée aux modèles anciens. Non, il n’est pas question d’une commune dans les alentours de Paris, mais du Lot et Garonne en Nouvelle Aquitaine. 

Le parlementaire de Lot-et-Garonne, Jean-Pierre Moga, présentera un texte devant le Sénat ce Jeudi 11 Mars pour faire reconnaitre cette catégorie de « véhicules de collection ». 

Dans son texte, M. Moga dit, « Notre pays compte actuellement plus de deux cent cinquante mille collectionneurs de véhicules d’époque pour pas loin de 600 000 véhicules. Ce secteur recense 24 000 emplois et représente 4 milliards dans notre économie…. »

« ….Si bien qu’en termes de particules fines, leur impact est particulièrement négligeable » ajoute-t-il.

Lunaz et la création d’une Bentley électrique

Lunaz est une société britannique qui suscite  beaucoup de controverses. Ayant pour objectif de préserver les carrosseries des véhicules de collection mythiques, elle remplace leurs moteurs d’origine par des systèmes de propulsion électrique. Depuis les premiers pas de l’entreprise en 2018, elle a déjà créé et mis en vente des versions électriques de la Jaguar XK120, de la Rolls Royce Phantom et de la Range Rover.

Le mois dernier, Lunaz a présenté une adaptation électrique de la Bentley Continental. Considérée par la marque comme étant la première Bentley de production électrique au monde, le kit, comprenant les batteries et les moteurs électriques, peut être installé sur les modèles S1, S2 et S3 mais est notamment développé pour la S-Continental. 

Afin de lancer la production de série de ce modèle, Lunaz s’apprête à doubler ses effectifs d’ouvriers. En effet, elle prédit que ce véhicule sera la voiture reine de sa gamme, avec un prix d’environ £ 350 000 (presque 405 000 €) par exemplaire. 

D’après le communiqué de presse de la marque, sa solution de véhicules de collection électrifiés est la meilleure solution combinant la beauté du design de ces vieilles voitures avec la fiabilité et la facilité de conduite de la technologie moderne. De plus, ces véhicules étant électriques, ils ne sont pas concernés par les restrictions imposées sur les véhicules de collections ordinaires.