Good Timers

Véhicules de collection à vendre

La Ferrari Testarossa

La Ferrari Testarossa est un des modèles portant le cheval cabré le plus connu au monde. Avec une forme rectangulaire caractéristique des années 1980, c’est une voiture représentative de son époque. De plus, son moteur 12 cylindres à plat ne laisse aucun doute sur sa vocation de supercar.

D’où vient la Ferrari Testarossa?

Au moment où la Ferrari Testarossa est dévoilée en 1984, on peut presque faire remonter ses origines aux années 1970. Une grande partie de son développement a été entrepris dans le but de résoudre de nombreux problèmes rencontrés sur le précédent modèle, la BB 512i qui fut mise en vente en 1981. Parmi la longue liste de défauts de la BB 512i, que Ferrari cherchait à éliminer avec la Testarossa, il y avait celui d’un habitacle trop petit qui, à cause de la position du moteur, avait tendance à devenir très chaud.

La solution trouvée par la marque italienne a été un empattement plus long afin d’éloigner le moteur du siège du conducteur et de donner plus de place dédiée aux bagages. 

Dévoilement de la Ferrari Testarossa

Portant le nom d’une ancienne voiture de course des années 1950, la Ferrari Testarossa fut présentée lors du Mondial de l’Automobile à Paris en 1984. Sa carrosserie conçue, comme celles de la majorité des Ferrari de l’époque, par Pininfarina est une représentation parfaite du style des années 1980. Sa forme est dominée par des lignes droites, des angles et en général une forme très rectangulaire. Même les détails qui sautent aux yeux, comme les conduites d’air latéraux, sont très géométriques.

Sous ce corps s’inspirant des cahiers de mathématiques de collégiens se trouve un moteur extraordinaire. Ce n’est pas moins de 400 chevaux qui sont fournis par le moteur 12 cylindres à plat de 4,9 litres nommé Tipo F113 par les ingénieurs de Ferrari. C’est un modèle qui, comme mentionné plus haut, fut aussi utilisé dans la BB 512 et même la 365 GT4/BB avant elle.

Ce moteur reçut des modifications au niveau du système d’injection pour les marchés américains et japonais ce qui l’aida à se conformer aux lois anti-pollution des Etats-Unis. Le système KE-Jetronic, conçue par Bosch, fut aussi installé sur les Testarossa européennes à partir de 1986 ce qui améliora notablement la consommation de la voiture.

Avec des performances impressionnantes pour l’époque, développées par le moteur, la Ferrari Testarossa peut atteindre le 0 a 100km/h en seulement 5,2 secondes. Si elle est poussée au maximum, elle peut atteindre une vitesse hallucinante de 290km/h. Cependant, de la BB 512 a la Testarossa, ces chiffres ont à peine changé, à cause de l’agrandissement de la voiture. En effet, la cabine plus spacieuse et le châssis plus important de la Testarossa l’ont rendu plus lourde avec 1708kg.

Afin de permettre une meilleure accessibilité au moteur et surtout aux courroies de distribution, la suspension arrière a une forme particulière. En effet, les bras triangulaires de chaque côté sont de longueurs différentes permettant d’enlever le capot moteur de la voiture en un seul morceau.

Un Prototype de la Ferrari Testarossa Spider

Au cours de la dizaine d’années de production de la Ferrari Testarossa, la marque ne voulait absolument pas créer une version décapotable de son modèle phare. Cependant, il existe un exemplaire officiel d’une Testarossa Spider. La voiture portant le numéro de série 62897 est l’unique Testarossa Spider sortie de l’usine Ferrari a Maranello. Elle est agrémentée d’une finition en Argento Nurburgring, une teinte argentée avec un intérieur blanc. Ce modèle fut commandé par le président de Fiat, Gianni Agnelli pour fêter ses 20 ans à la tête du géant automobile. 

Suite à l’exposition de cette voiture unique, Ferrari reçut plusieurs demandes pour une Testarossa Spider de série. Lorsque la marque italienne annonça qu’elle ne réaliserait pas d’autres exemplaires, certains carrossiers et entreprises de modification de voitures ont décidé de convertir des coupés en spider.

La conversion la plus connue est la Ferrari Testarossa Spider Lorenz & Rankl conçue comme son nom l’indique par Lorenz & Markle, un préparateur allemand. En tout, cinq exemplaires de cette “fausse” voiture ont été produits, deux pour l’Allemagne et trois pour des clients français. Afin de ne pas perdre toute la rigidité de la version normale de la Testarossa, un important travail a dû être réalisé sur le châssis de ces modèles modifiés.

La Ferrari Testarossa devient la 512TR

Cette première version de la Ferrari Testarossa resta en production pendant huit ans jusqu’en 1991 au moment où elle fut mise à jour et où elle reçut un nouveau nom. Jusqu’en 1994, les modèles Ferrari avec un six cylindres situé juste derrière l’habitacle portaient le nom de 512 TR marquant le retour du sigle 512. Le nom Testarossa fut en quelque sorte conservé avec l’inclusion du TR dans le nom du modèle.

Avec cette nouvelle variante, la Testarossa passa a plus de 420 chevaux et 491Nm de couple grâce à des progrès dans la technologie d’injection de l’essence. Ces nouvelles avancées techniques du moteur, appelé “boxer” pour son format à plat, ont permis à la 512 TR de passer sous la barre des 5 secondes pour le sprint de 0 a 100km/h et d’atteindre les 300km/h. En effet, elle pouvait même monter jusqu’à 314km/h sur une distance assez longue.

A première vue, il est très facile de confondre les deux modèles. La TR a la même forme générale que la Testarossa mais avec quelques petits détails qu’il faut connaitre pour savoir si un modèle vient de l’époque des néons et de Top Gun ou de celle des Spice Girls. 

La première façon de différencier la 512 TR de sa grande sœur est la partie basse de la carrosserie. Sur la Testarossa, le pare-chocs est bordé par une bande en plastique noir alors que sur la TR, cette partie est intégrée dans le design de la voiture. Enfin, si nous regardons l’avant de la voiture, la calandre de la TR est plus ronde que celle de la Testarossa. On peut imaginer que cela demanda un effort de la part de Ferrari pour s’éloigner du style des années 1980.

Avec la 512 TR, le nom Testarossa prend fin, suite au remplacement du modèle par la F512 M en 1994. Avec cette nouvelle voiture furent supprimés une bonne partie des choix esthétiques de la Testarossa tels que les phares escamotables.