Good Timers

Trouver un Young Timer ou un Old Timer c'est facile avec Good Timers

Le marché des véhicules de collection

Qu’est-ce qui conditionne les prix des véhicules de collection ?

Aujourd’hui sur les sites de ventes de véhicules de collection, nous trouvons souvent, pour certains modèles, des prix tout à fait exorbitants. De plus, ces prix semblent augmenter à une vitesse vertigineuse. Un exemple de cette tendance est le prix de la Ferrari 250 GTO. 

Souvent reconnue comme une des meilleures voitures de course au monde, elle atteint des prix insensés aux enchères. En 2014, ce fut officiellement la voiture la plus chère au monde atteignant la somme de 38 millions de $ lors des enchères de Bonhams durant la “Monterey Car Week”. Exactement quatre ans plus tard, à l’issue de la “Car Week” de 2018, RM Sotheby’s a eu la chance de vendre une autre Ferrari 250 GTO au prix de 48 millions de $, soit10 millions de plus que précédemment.

Même si l’on oublie la différence de prix entre les deux coups de marteau, il est impressionnant et surtout déroutant de voir ces chiffres associés à de simples voitures. 

Pourquoi les prix de ces voitures de collection sont-ils aussi élevés ?

Avant tout, il faut savoir distinguer la thématique générale des voitures de collection des rares modèles qui attirent des prix exceptionnels. Bien que nous parlions davantage des modèles coûteux, ceux-ci font partie de la minorité des voitures de collection. Pour que ces véhicules passent du statut de simples vielles voitures à celui de voitures d’exception que tout le monde aimerait acquérir, il y a plusieurs raisons. 

Premièrement, la plupart des voitures, atteignant invariablement ces prix élevés, sont des modèles qui étaient, déjà à leur époque, considérés comme des véhicules d’exception. Il semblerait bizarre qu’une voiture, reconnue lors de sa commercialisation comme une véritable légende, coûte aujourd’hui autant qu’un simple véhicule de famille. 

De plus, à ce propos, le simple nom d’une voiture fait souvent monter le prix d’un modèle. Une théorie qui fait le tour de certains sites et forums est que, lorsqu’un modèle en particulier devient si cher, à cause de sa renommée parmi la communauté automobile, les collectionneurs se tournent vers d’autres modèles de la même marque dans le but de se rapprocher le plus possible de la voiture mythique. Le phénomène se reproduit lorsque ces premières voitures, qui entretiennent la légende, deviennent inaccessibles à ceux qui n’ont pas un budget illimité., C’est le cas des productions de Ferrari qui sont maintenant toutes estimées à des montants presque aberrants. Porsche a récemment subi ce phénomène avec une soudaine hausse de valeur de ses modèles. Tout a commencé lorsque les collectionneurs se sont intéressés à la Carrera GT, une sportive de 2005 et qu’elle fut suivie par les autres produits de la marque allemande.

Une deuxième explication derrière ces hausses singulières parmi le marché des véhicules de collection est la rareté d’un modèle en particulier. Parfois, ce ne sont pas des marques entières qui subissent des valorisations élevées. Souvent, nous voyons des modèles en particulier changer de propriétaires avec des prix sur-évalués par rapport au reste de la marque. Cette surenchère s’explique par des quantités de production moins élevées. Que ce soient des voitures qui étaient moins populaires à l’époque ou des modèles construits en petites quantités par la volonté du constructeur, ces modèles peuvent atteindre des prix d’achat plus élevés. 

L’effet de rareté d’un modèle est amplifié encore davantage lorsque l’exemplaire en question se distingue parmi un groupe de voitures du même type. Par exemple, les voitures utilisées pour le tournage d’un film, les voitures ayant appartenu à un moment ou un autre à une célébrité ou bien les voitures de course couronnées de succès ont toutes, par conséquent, des cotes plus élevées. 

Il faut cependant faire attention à ne pas trop se fier à la rareté d’un modèle pour déterminer sa valeur réelle. Il est souvent dit que les voitures rares sont normalement rares pour une raison. Ainsi, malgré leurs petits effectifs, les muscle cars des années 1980 n’atteignent pas des prix aussi élevés que leurs équivalents des années 1960 et 1970. Ceci est dû à la qualité des véhicules et à leurs réputations qui furent sévèrement impactées par la situation économique de l’époque. 

Ces deux raisons qui conditionnent un prix sur-évalué ont une point en commun qui nous est connu dès notre plus jeune âge. Une disproportion entre l’offre et la demande a le même effet sur le marché automobile que sur le reste de l’économie mondiale. Lorsque la demande dépasse la quantité de voitures disponible, les vendeurs peuvent se permettre de demander un prix plus élevé.

Pourquoi un exemplaire vaut plus qu’un autre ?

Très souvent, nous voyons une grande différence entre les prix de deux exemplaires d’un même modèle. Selon le modèle en question, il peut même y avoir des millions d’euros d’écart entre deux voitures paraissant identiques. Cette diversité financière suscite  de nombreuses questions chez les moins renseignés dans le domaine. 

Il y a plusieurs raisons pour qu’une voiture en particulier atteigne un certain prix tandis qu’une autre du même modèle affiche un prix différent, même chez les anciennes. Les évolutions de prix des voitures anciennes se font de la même façon que pour les voitures d’occasions ordinaires mais avec des variations amplifiées. Ainsi, la couleur, les options du moteur et de la transmission, le kilométrage et l’histoire mécanique d’un véhicule de collection peuvent avoir un impact important sur sa valeur. 

 Donc, lorsque vous regardez les listes de véhicules de collection à vendre, les exemplaires les plus chers auront un kilométrage faible, une couleur favorable à la revente ou un moteur soit haut de gamme soit intéressant dans sa conception. Cependant, l’élément qui a le plus grand impact sur le prix d’une voiture de collection est la provenance des pièces. Si une voiture utilise toutes ses pièces d’origine – vérifiables par les numéros d’identification inscrits – elle suscitera une énorme demande et le prix décollera.

Evolution du marché des véhicules de collection au cours des derniers 20 ans

Depuis le nouveau millénaire, l’économie mondiale a été aussi volatile qu’elle le fut au 20ème siècle. Il y eut une période de grande prospérité et de richesse suivie par une des plus grandes crises économiques de l’histoire en 2008. Bien que cette économie n’ait jamais retrouvé son niveau de 2005-2006, elle était en forte croissance jusqu’à ce que la crise sanitaire du COVID-19 nous frappe. 

Cette évolution de l’économie est presque identique à l’évolution du marché des véhicules de collection au cours des 20 dernières années. En général, les prix de voitures reflètent la situation économique. Ainsi, au moment de la crise économique de 2008, les prix des véhicules anciens, comme tous les biens, ont chuté. En effet, lorsque l’argent circule moins librement, même les personnes les plus riches de la société ne se lancent pas dans l’achat d’une voiture à plusieurs millions d’euros. 

Il faut aussi remarquer que la monnaie en général vaut moins que ce qu’elle valait il y a une cinquantaine d’années. Tous les ans, le coût de la vie augmente et il faut davantage d’argent pour acheter les mêmes choses. Nous voyons cela avec les prix d’origines des voitures des années 1960 par exemple. Une Corvette C1, lors de sa commercialisation en 1952, coûtait seulement $3498. Aujourd’hui, le prix de base pour la huitième génération de la Corvette est de $60 000 pour un coupé et $67 500 pour le cabriolet.