Good Timers

Véhicules de collection à vendre

Histoire de Porsche

Porsche est une marque automobile officiellement née en 1931, mais ses origines peuvent être datées avant le début du 20ème siècle. En effet, certaines inventions faites par son fondateur, au début de sa vie d’adulte, ont inspiré les modèles contemporains de la marque. Cette singularité de certaines voiture s’est poursuivie tout au long de sa vie de presque 90 ans.

Porsche : Une famille très ingénieuse

Avant même la mise en place de la société Porsche, que nous connaissons actuellement comme un des leaders mondiaux dans le domaine automobile, son fondateur, Ferdinand Porsche, faisait preuve déjà d’un grand intérêt pour la mécanique. A l’âge de 23 ans, en 1898, il créa sa première voiture lancée sur la route en Autriche et nommée la C.2 Phaeton, ou P1. C’était un châssis en bois, ressemblant à une calèche, et motorisé par un système électrique.

Aux côtés du carrossier Lohner-Werke, Porsche développa quelques évolutions de ce modèle. Plusieurs versions de série ont été conçues avec des motorisations électriques, hybrides et à combustion. Avec ces voitures Porsche-Lohner, qui remportèrent des prix internationaux en sport automobile, le nom devint célèbre et plusieurs centaines de modèles furent produits.

Cette première aventure automobile de Ferdinand Porsche s’arrêta en 1905, mais ce n’est pas pour autant que l’esprit de ces voitures s’éteignit. En effet, durant les années 1960, la NASA étudia l’intégration des moteurs électriques Porsche dans les roues de ses prototypes de jeep lunaire.

La fondation de Porsche

Après avoir fait partie de l’équipe des ingénieurs chez Mercedes, pendant une vingtaine d’année, Ferdinand Porsche lança sa propre société qui prit son nom: Dr.-Ing. h.c. F. Porsche AG et il s’installa alors à Stuttgart, dans le sud de l’Allemagne, en tant qu’ingénieur et conseiller sur la conception automobile.

Entre le lancement de Porsche AG et le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, le nom fut associé à une myriade de projets automobiles. Certains, comme celui de la Volkswagen Beetle, furent peu passionnants en comparaison d’autres tels la conception d’une voiture de Grand Prix pour Auto-Union. La marque, qui deviendra Audi par la suite, a reçu, à l’époque, 250 000 Reichsmark de la part d’Adolf Hitler dans le but de créer une voiture de course capable d’imposer la domination de l’Allemagne dans le milieu sportif. Porsche fut alors requis pour aider à la création d’une telle voiture susceptible de dominer le sport automobile. Le résultat fut une voiture de course propulsée par un moteur central de 16 cylindres.

Porsche durant la Seconde Guerre mondiale

Comme presque toutes les marques automobile de l’époque, Porsche se consacra à la production d’engins et de matériel militaire lorsque la Seconde Guerre mondiale éclata. Ayant donné au chancelier une voiture de course couronnée de succès, avant le conflit, Ferdinand Porsche fut admis dans le cercle restreint d’Hitler. Le rapprochement des deux hommes fut facilité grâce à la conception de nombreuses inventions militaires de la part de Porsche.

En effet, il fut l’homme à l’origine de la Volkswagen Schwimmwagen, une voiture militaire amphibie. Il a également créé le tank Panzer, un char d’assaut. Il fut aussi à l’origine des V1 et V2, des missiles utilisés contre les civils du Royaume-Uni qui causèrent des dégâts terribles sur le territoire britannique.

A cause de ses inventions au cours de la guerre, les Nazis le nommèrent « Grand Ingénieur Allemand ».

La période post-guerre de Porsche

Lorsque les Nazis furent battus en 1945, toutes les entreprises sous le contrôle des partisans de leur organisation furent placées sous le contrôle des Forces Alliées. Ainsi, Volkswagen et Porsche furent brièvement associées à l’industrie automobile française, dont notamment Renault. Durant la conception de la Renault 4CV, le PDG de Renault et ancien résistant, Pierre Lefaucheux, réclama l’arrestation de Ferdinand Porsche pour ses crimes de guerre. L’ingénieur fut alors mis en prison avec son fils, Ferry.

Ferry Porsche pu retrouver la liberté six mois seulement après avoir été détenu et il décida de remettre en marche la société de son père. Le premier vrai projet de Porsche, après la guerre, fut la création d’une voiture de course pour le constructeur Cisitalia. Avec seulement 16 mois pour réaliser la conception d’une voiture au moteur suralimenté, la Porsche Type 360 n’a jamais couru par faute de temps. Le prototype de la voiture avait un format à quatre roues motrices et un aspect de Formule Ford presque avant-gardiste.

Pendant ce temps, Ferdinand restera emprisonné pendant presque deux ans pour son affiliation avec le parti Nazi.

La naissance d’une Porsche moderne

1948 marqua la naissance de la société Porsche, telle que nous la connaissons aujourd’hui, avec la divulgation du premier modèle issu de la marque. La Porsche 356/1 était une roadster partageant de nombreux composants avec la VW Beetle. Un moteur à quatre cylindres en format boxer se situait à l’arrière du châssis sous une carrosserie inspirée par la Type 64, un prototype de compétition conçue avant la période du conflit.

En 1951, la société Porsche dû faire face à la disparition de son fondateur à l’âge de 75 ans. A partir de cette date, Ferry devint réellement l’administrateur de la marque.

La production de la 356 débuta en 1950, une fois que l’usine Porsche fut re-localisée à Stuttgart et après six années passées à Gmund en raison des bombardements en temps de guerre. Au cours de ses trois générations, la 356 devint un modèle populaire parmi les amateurs de vitesse et Porsche développa une certaine réputation dans la création de véhicules très maniables. Cette réputation se traduisit sur les circuits par la création de nombreuses voitures de course comme la 550 Spyder, une voiture dominante sur les courses d’endurance. En effet, lors des 25 ans de la marque, en 1956, la 550 Spyder gagna la Targa Florio.

Malgré une armoire à trophées toujours plus remplie par ses victoires en endurance, il fallut attendre 1962 pour voir le premier succès de la marque en Formule 1. C’est lors du Grand Prix de France que Porsche remporta sa première victoire dans le championnat avec sa 804.

La première Porsche 911

Aujourd’hui, Porsche est surtout connue pour son modèle phare, la 911. Elle fit sa première apparition en 1963 sous le nom de 901. Cependant, pour la seconde version de la voiture en 1964, le nom devint la 911 suite au véto de Peugeot sur tous les sigles à trois chiffres comportant un 0 au milieu.

Le moteur six cylindres à plat refroidi par air fut placé à l’arrière de la voiture tout comme la 356. Cependant, les deux cylindres supplémentaires,  comparé au modèle plus ancien, ont donné un caractère plus sportif à la 911. La 911 bénéficie également de deux places en plus, comparé à la 356, réalisant ainsi un coupé 2+2. Dès sa mise en vente, la 911 fut un modèle très apprécié et l’ajout de différentes versions à la gamme Porsche a contribué à la rendre populaire pour une nouvelle clientèle. 

Porsche devient un géant du sport automobile

En vendant de plus en plus de voitures, Porsche a pu réinvestir dans ses projets compétitifs. A partir de la fin des années 1960, la marque allemande commença à devenir un véritable géant du sport automobile. Des modèles comme la 908, la 909 et bien évidemment la 917, ont permit à Porsche de remporter 19 victoires aux 24 Heures du Mans jusqu’à maintenant, un record encore inégalé par aucune autre marque.

Associée à la marque Rothmans, au cours des années 1980, Porsche a enrichi son palmarès de championnats. Une version quatre roues motrice de la 911 gagna le Paris-Dakar en 1984, ce qui inspira la création d’une voiture homologuée pour les rallyes du Groupe B. Le résultat du projet fut la légendaire 959. Bien évidemment, la livrée bleue et blanche a aussi remporté des succès pour la marque allemande dans son domaine favori, l’endurance, sur des prototypes du Groupe C.

Une extension de la gamme Porsche

Jusqu’à la fin des années 1960, Porsche construisit seulement des modèles avec le moteur situé à l’arrière. Cependant, en 1969 fut dévoilée la Porsche 914, une voiture bas de gamme au moteur central, aussi nommée la VW-Porsche 914. On peut dire que cette voiture est à l’origine de la fameuse série Boxster et Cayman figurant aujourd’hui aux côtés de la 911 à cause de son format au moteur central.

La 914 fait partie d’une série de modèles bas de gamme pour Porsche qui a sorti une nouvelle version à chaque décennie. En effet, la 914 des années 1970 fut remplacée en 1976 par la 924. Cette-dernière fut la première Porsche à présenter un moteur placé à l’avant du véhicule. Plusieurs versions de la 924 ont été produites, la plus spéciale de toutes fut la Porsche 924 Carrera GT, une version sportive et extrêmement rare de la petite voiture quatre cylindres conçue pour permettre l’homologation d’une version de compétition. Il existe seulement 400 exemplaires de ce modèle léger, délivrant presque 250 chevaux fournis par le moteur turbo.

 Utilisant la même base que la 924 il y eut ensuite la 944, une version plus performante du modèle d’entrée de gamme se plaçant juste en dessous de la 911. Au cours de l’âge d’or de la gamme Porsche, durant les années 1980, apparurent trois modèles équipés du moteur à l’avant. En effet, la 928 était une voiture GT de luxe qui a inspiré la Panamera d’aujourd’hui. Son moteur V8, plus doux que les blocs à quatre cylindres des 924 et 944, ainsi que son habitacle largement pourvu de vitres, donnèrent davantage de confort au modèle.

Consulter les annonces de Porsche de collection

Cote des Porsche de collection

Annonces de Porsche de collection

Porsche 911 1990
100000 €

Porsche 911 1990

Flat 6 Cylinder Engine 3.6L/220 ⚙ Automatique ⬄ 35930 km

Porsche est un constructeur automobile allemand spécialisé dans les voitures de sport hautes performances, dont le siège social est situé à Stuttgart, dans le Bade-Wurtemberg, en Allemagne. Dans l’Allemagne d’après-guerre, les pièces étaient généralement en nombre insuffisant, de sorte que la Porsche 356 a utilisé des composants de la Volkswagen Coccinelle, notamment le carter de son moteur à combustion interne, la transmission et plusieurs pièces utilisées dans la suspension. En 1964, après avoir remporté un certain succès en course automobile avec divers modèles, dont le 550 Spyder, et alors que la 356 avait besoin d’une refonte majeure, la société a lancé la Porsche 911 : une autre voiture de sport refroidie par air et à moteur arrière, cette fois avec un moteur “boxer” à six cylindres.